NOS Réponses à toutes vos questions

FAQ

Nous répondons aux questions les plus fréquemment posées en quelques clics !

BILAN CARBONE


Celui-ci est négatif car la quantité de CO2 stockée dans le bois pendant sa croissance est supérieure à la quantité de CO2 émise sur les autres étapes du cycle de vie.

La comptabilité négative du CO2 stocké dans le bois pendant sa croissance n’est possible, selon la méthodologie normée, que si le bois provient d’une exploitation forestière gérée durablement, c’est-à-dire dont le renouvellement est vérifié. 

Nous travaillons avec des exploitants labellisés PEFC pour nous assurer de cette gestion durable.
Il existe une méthodologie normée pour faire le bilan environnemental d’un produit sur son cycle de vie, en considérant plusieurs critères d’impact et toutes les étapes du cycle de vie (extraction des matières premières, transport, fabrication, usage, fin de vie…).

Dans le milieu du bâtiment dans lequel nous exerçons, cela prend la forme d’une FDES (Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire) qui là aussi est une démarche relevant d’une norme mais qui n’est pas obligatoire.

Nous avons fait réaliser la nôtre qui a été contrôlée par un vérificateur agréé, permettant ainsi sa diffusion officielle sur le site gouvernemental de l’INIES qui regroupe les FDES vérifiées.


PRODUCTION


 

Nos partenaires préfabricants construisent actuellement des usines dédiées au béton de bois qui permettront une capacité annuelle de plus de 600 000 m² /an de murs et de planchers sur le territoire français, dès 2023.

Nous visons une capacité annuelle d’au moins 1 000 000 m² en 2025.
La production de béton de bois se fait pour l’instant exclusivement en France métropolitaine, chez nos partenaires préfabricants licenciés: Spurgin Leonhart et R-Technologies.

De nouveaux sites de production verront prochainement le jour.


L'ACOUSTIQUE


 

Avec les planchers DS1, la présence d’une dalle de compression en béton traditionnel améliore les performances acoustiques.
 
Comme pour un mur séparatif, la performance acoustique d'un système de plancher dépend du nombre de couches composant le système et de la nature de ces couches (chape, résilient acoustique, revêtement de sol, faux plafond, ...).
Les performances acoustiques de notre système de plancher DS1 (testées au CSTB) sont données ci-dessous pour une configuration sans faux-plafond ni revêtement de sol (indice d'affaiblissement aérien et niveau de bruit de choc).
Voici les résultats des essais réalisés avec le FCBA et le CSTB.

 

LE BOIS


Nous approvisionnons du bois de trituration provenant majoritairement des coupes d’éclaircies, d’amélioration, de taillis … qui ont toutes la particularité de prélever des arbres de petit volume.

Ce sont des coupes non classées “bois d’œuvre”. Le bois de trituration se présente sous forme de rondin de petit diamètre, non linéaire, il est essentiellement destiné à la production de pâte à papier et de bois énergie.
Nous utilisons la totalité du bois de trituration approvisionné, 100% du bois est valorisé.
Le bois provient exclusivement de forêts françaises et est à ce titre labellisé Bois de France.

Nous nous approvisionnons auprès d’exploitants forestiers certifiés PEFC, c’est à dire s’engageant dans une gestion durable de leurs forêts.
La demande en forte croissance sur le marché du bois est due majoritairement au secteur de la construction bois et concerne donc essentiellement le bois d’œuvre.

Notre approvisionnement bois, pour le béton de bois TimberRoc, étant du bois de trituration, nous sommes beaucoup moins impactés.

On note cependant une demande accrue temporaire sur le bois énergie (et donc sur le bois de trituration) du fait du contexte géopolitique, mais les volumes nécessaires à CCB Greentech et le savoir-faire de l’équipe permettent de sécuriser les stocks.
Il s’agit tout simplement de l’ajout d’un additif, non chimique, qui optimise la liaison entre le ciment et les granulats de bois. La FDES du granulat de bois atteste qu’il n’y a aucun problème sanitaire.

Il n’y a par ailleurs aucun rejet de COV (étiquette A+).



LES PRINCIPES CONSTRUCTIFS


Nous avons, dans le cadre des démarches d’agréments techniques avec le CSTB, réalisé de nombreux essais mécaniques à l’échelle du matériau et des structures permettant de vérifier l’utilisation en zones sismiques et de calculer selon des méthodes propres au béton de bois.

Depuis 2006, plus de soixante chantiers ont été réalisés en France et une quinzaine en Italie, les retours des usagers sont tous unanimes sur la performance thermique des murs en béton de bois :
des économies d’énergie significatives sont réalisées et le confort d’été est remarquable.
Avec l’utilisation du béton de bois TimberRoc, nous obtenons un mur à isolation et inertie réparties.

En ITI, les planelles intégrées sur les panneaux en nez de dalle contribuent à réduire les ponts thermiques. Le béton de bois TimberRoc fonctionne également bien en ITE.
Non, le béton de bois se présente uniquement sous forme de panneaux préfabriqués.
  • Entre 30 et 34 cm pour le panneau porteur avec ossature bois intégrée (WS1)
  • Entre 20 et 40 cm pour un panneau structurel et porteur (CS2), préférentiellement 24 ou 30 cm.
  • Entre 16 et 20 cm pour une façade autoporteuse (FP2) ou façade non porteuse (FP3)
  • Entre 25 et 40 cm pour un plancher (DS1)
Elle est limitée à 2 ans et sera suivie d’un avis technique avant son terme pour les murs porteurs.
Non
35 CM
Non, en général, nous laissons les murs séparatifs en béton classique ou nous pouvons étudier des murs en béton de bois d’au moins 24 cm avec un doublage pour des raisons acoustiques.
Concernant la performance thermique :

Pour un mur porteur en CS2 : il faut prévoir un panneau de 24 cm + 8 cm de laine de verre GR32
Pour un mur FP2/FP3 : il faut prévoir un panneau de 16 cm + 10 cm de laine de verre GR32
Pour le principe CS2 : par des chaînages en béton armé classique qui sont coulés sur chantier à chaque jonction verticale de panneau, de façon similaire à la construction en maçonnerie de blocs ou briques.

Pour les principes FP2 et/ou FP3 : les panneaux sont fixés par des équerres métalliques sur les poteaux et dalles en béton armé de la structure du bâtiment.
Ce sont des documents en cours de préparation pour le dernier trimestre 2022.

Sur notre site internet, vous pouvez d’ores et déjà trouver un mini guide illustré de la mise en œuvre des murs porteurs (principe CS2), dans la rubrique « Documentation ».
En murs porteurs, nous sommes limités à 3 niveaux superposés de panneaux en béton de bois (ou 4 sous condition avec le rez-de-chaussée).
Cela permet la réalisation de bâtiments en R+3 ou la réalisation des trois derniers niveaux d’un bâtiment de hauteur 28m. En murs non porteurs, nous pouvons aller jusqu’à du R+10 maximum.

En ce qui concerne les planchers, nous pouvons aller jusqu’à 8m de portée.

Le béton de bois TimberRoc peut absorber l’humidité ambiante.

Il est simplement requis de protéger les têtes de murs des conditions climatiques. Concernant le temps de séchage des murs, il est recommandé d’attendre 3 à 6 mois minimum avant d’enduire, en fonction des conditions climatiques.

Contactez le préfabricant ou CCB Greentech pour plus de précisions.
Cela dépend de la zone climatique ; par exemple, dans le cadre de la RE2020, en région parisienne (zone 1), il est recommandé une épaisseur de 24 cm pour le mur en béton de bois et d’ajouter 16 cm de laine de verre ou 20 cm de laine de bois.
Notre produit est classé RT3 en résistance à l’arrachement et nous recommandons des enduits au liant hydraulique (enduit minéral) de type OC1 ou OC2.

Les travaux d’enduit doivent être réalisés conformément au NF DTU 26.1, nous conseillons de traiter l’intégralité de la surface ou a minima de tramer aux jointures panneaux et aux points singuliers (idem maçonnerie « classique »).
Les zones de 1 à 4 dites de sismicité très faible à moyenne.
Cela dépend du principe constructif. En CS2 (panneaux structurels et porteurs), nous pouvons concevoir des ouvertures jusqu’à 6m. Alors qu’un FP2 et FP3 (façades autoporteuses et non porteuses), jusqu’à 2,4m.

 

LES CARACTERISTIQUES DU BETON DE BOIS TIMBERROC®


Il s’agit bien d’un béton de granulat léger d’origine biosourcée.

Du fait que le béton ne soit pas armé, il n’y a pas de problématique d’altération des armatures. A ce stade, nous n’avons pas de classement pour les milieux agressifs, nous prévoyons des essais complémentaires de durabilité à l’air salin prochainement. Il faut se référer aux domaines d’emploi des différents dossiers techniques des principes constructifs.
La résistance moyenne est de 4 MPa. Notre matériau peut reprendre, en partie courante et en charge centrée, 23,6t/mL pour du 24 cm d’épaisseur et 29,5t/mL pour du 30cm, pour des panneaux de 3m de haut.
Les essais réalisés en laboratoire donnent un μ proche de 10 (méthode coupelle humide). Le Sd se calculant avec la formule Sd = μ *e, pour une paroi de 24 cm, on obtient ainsi Sd = 2,4.

Le béton de bois offre une isolation thermique répartie dans l’épaisseur et des propriétés d’inertie thermique (déphasage/amortissement thermique) :

Un déphasage thermique important :

  • 17h sur un mur brut en 30 cm d’épaisseur
  • 14h sur un mur brut en 24 cm d’épaisseur

    Un taux d’amortissement thermique maximum :
  • 96% pour un mur d’épaisseur 30 cm et
  • 94% pour un mur d’épaisseur 24 cm.
  • R=1,9 pour un mur de 30 cm d’épaisseur
  • R=1,5 pour un mur de 24 cm d’épaisseur
  • R = 1 pour un mur de 16 cm d’épaisseur
Au contraire, le béton de bois a une très bonne inertie thermique et la comparaison avec les FOB ou MOB est explicite sur ce schéma qui met en avant les DH (source : étude SOLAB Juillet 2022 simulant la construction d’un bâtiment collectif)

Non
Oui ! Voici la réponse en image : (source : étude SOLAB Juillet 2022 simulant la construction d’un bâtiment collectif)

La conductivité thermique du béton est λ = 0,16 W/(m.K)
Non
3,30m de dalle à dalle
Notre matériau a un classement au feu (A2-s1-d0), il faudrait vérifier que les PV soient valables pour un matériau avec un tel classement.
Cela dépend des principes constructifs et de la charge verticale. Les murs en béton de bois TimberRoc peuvent présenter des résistances REI au feu de 60 à 180 min ; quant aux dalles, elles peuvent dépasser 240 min.
Un mur en béton de bois est toujours revêtu d’un bardage, d’un enduit … par l’extérieur, il n’est jamais brut et donc protégé des éléments climatiques.
A 23°C : 1221 J/(Kg.K)

 

LE PRIX


Quels sont les couts estimatifs fournis/posés au m² voile / dalle ?

Entre 150 et 250€ le m² livré posé, selon les épaisseurs et les principes constructifs choisis. Ceci est une estimation ; seuls nos partenaires préfabricants et les maçons sont en mesure de donner des prix précis.

COMMERCIALISATION


Qui sont les préfabricants partenaires ?

Nous avons actuellement deux partenaires préfabricants :

D’autres partenariats seront prochainement annoncés afin de parfaire le maillage du territoire national.